Georges de Sonneville à Gradignan

A l’occasion d’une exposition dévoilant des oeuvres de Georges de Sonneville, je vous propose un petit retour dans le passé d’une centaine d’années avant de vous la présenter.

Georges de Sonneville est né à Nouméa le 01 mars 1889. Il faut croire que l’art coule dans les veines de sa famille. Car non content d’avoir un grand-père amateur d’art et un oncle collectionneur et connu pour ses critiques d’art, Georges de Sonneville sera lui-même peintre de paysages, de natures mortes et de portraits mais aussi caricaturiste et affichiste.

Arrivé en 1903 à Bordeaux où il retrouve son grand-père armateur dans le port de la Lune, il obtient son baccalauréat dans un premier temps puis sa licence en droit en 1906. Pour le plaisir, il croque ses professeurs et ses amis. En 1907, il publie un album chez Mollat reprenant ses premiers travaux. En 1913 il découvre le cubisme et l’art nègre avec André Lhote. L’année suivante, il épouse Yvonne Latapie-Tronquet qui est également peintre et élève de Paul Antin, le premier maître de George de Sonneville. Pendant la Première Guerre mondiale, il résidera à Bordeaux, poursuivant son travail.

Il rédige alors ses Cahiers noirs renfermant ses réflexions sur la peinture et l’art de l’époque. Sa cible principale se trouve être l’académisme de l’art contemporain. Pour lui, les œuvres de son époque ne sont pas assez représentatives des véritables émotions, ne sont pas assez poétiques. En 1911, il va découvrir le fauvisme lors du Salon d’Automne. On retrouve dans certaines de ses toiles ce courant mais sans toute la fougue du félin. En 1928, il fonde le salin des Indépendants bordelais.

De 1924 à 1978, il vit à Paris où il expose beaucoup. La Seine, la Marne, les pêcheurs, les canotiers, les péniches et les voiliers, les spectacles de la vie parisienne, les rues de Paris sont ses thèmes de prédilection.

Il rejoint Talence en 1964. Il a peint le port de Bordeaux, les vignes et , avec beaucoup de tendresse, sa famille. Il y décédera le 21 mars 1978 à l’âge de 89 ans.

Les œuvres de Georges de Sonneville sillonnent l’Europe. Parfois données, d’autres vendues, il en est certaines qui resurgissent pour le plus grand plaisir de nos yeux. C’est ainsi qu’en 2010 93 tableaux sont retrouvés en Italie, disparues en 1991 lors du cambriolage de la demeure de la descendante de Georges de Sonneville. Il y a quelque temps, ce n’est pas moins d’un milliers d’œuvres que la famille a fait don à la municipalité de Gradignan. C’est ainsi que régulièrement (un à deux fois par an), on peut découvrir ou redécouvrir son travail au musée de l’artiste.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pour le plaisir (et pour vous) je me suis rendu au musée de Georges de Sonneville à Gradignan pour visiter l’exposition. Ma toute première impression était l’aspect magique de ses œuvres. Une même oeuvre n’a pas le même sens si on l’observe de proche ou bien de loin. Il joue également avec la lumière, tantôt la laissant couler sur son travail, tantôt l’emprisonnant ou bien l’invitant à souligner un instant précis de sa toile.

Actuellement, vous pourrez découvrir des affiches de publicités et deux périodes très intéressantes. La première lorsqu’il se trouve à Bordeaux. On trouve ainsi un vrai regard authentique de la vie à Bordeaux, comme des photos d’un autre temps. Sur les quais de Bordeaux, devant les hangars ou bien encore à la Place de la Bourse. Puis on pourra s’attarder à des scènes de la vie parisienne, ou bien à une conversation entre ce qui semble au premier abord être deux femmes (ou deux hommes habillés en femmes…?)


Informations

Du 1er juillet au 25 septembre 2016,
le Musée Georges de Sonneville
1 Rue de Chartrèze
33170 Gradignan

Horaires : Entrée libre les vendredis, samedis et dimanches de 14h à 18h.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s