Bibliothèque ouverte 7j/7 ?

Lors du congrès de l’Association des Bibliothèque de France en juin dernier, le ministère de la Culture a annoncé la dotation de 80,4 millions d’euros.
Cette enveloppe doit permettre l’extension des horaires d’ouvertures des bibliothèques publique.
Mais pour quelles raisons? Comment cette aide sera répartie? L’ambition n’est-elle pas démesurée? Voici quelques points d’éclaircissement.

Une bibliothèque publique est une bibliothèque ouverte au grand public, permettant la lecture sur place et, en général, le prêt à domicile. Si les horaires d’ouverture sont du ressort du directeur, le schéma classique reste le 10h-18h, avec une fermeture à l’heure du déjeuner. Du point de vu mondial, le temps moyen d’ouverture de ces institutions en France est un des plus faibles, soit 14 heures environ hebdomadaires (selon l’Observatoire de la lecture publique pour 2014). Mais relativisons. Ceci s’explique aussi par le nombre considérable de petites infrastructures qui animent le paysage français. Ainsi, pour une collectivité de plus de vingt mille habitants, la moyenne se situe plus autour des trente heures, allant jusqu’à quarante heures pour celle de plus de cent mille habitants.

Cette décision du ministère de la Culture semble répondre aux inquiétudes émises par les professionnels du monde des bibliothèques. Observant une nette diminution des budgets, un sentiment d’abandon naissait. En août 2015, la sénatrice d’Ille-et-Vilaine avait remis un rapport à la ministre de la Culture d’alors, Fleur Pellerin, dans lequel apparaissait clairement le souhait des directeurs d’établissements et des collectivités de pouvoir se doter de moyens leur permettant d’ouvrir plus longtemps. Ceci dans le cadre de mieux répondre aux attentes du public.

Chaque demande sera étudiée au cas par cas. Cette aide se résume en quatre chiffres.

  • 80,4 millions d’euros provenant de la Dotation Générale de Décentralisation devront soutenir l’extension des horaires des bibliothèques.
  • 5 ans de subvention consécutifs et non renouvelables pour chaque demande.
  • 80% du budget de fonctionnement de la dite demande pourra être couverte par l’aide.
  • A partir de 100m² de surface, la bibliothèque pourra en faire la demande.

Cette subvention doit permettre les dépenses liées aux ressources humaines. Sont notamment concernés les primes, les emplois étudiants, les coûts de gardiennages, d’entretiens, d’aménagements des espaces (machine de prêt et d’équipement RFID) et… de créations d’emplois. Déjà dans de grandes villes, les dossiers se constituent : Lille, Lyon, Bordeaux ou Paris.

Mais si cette annonce a été vivement salué, le scepticisme de certains répond à l’engouement des autres.
En effet, plusieurs points peuvent laisser perplexe. Ainsi, dès lors que ce projet est adopté, la question de l’ouverture dominicale est remise en jeu. Si les bibliothèques ouvrent le dimanche (ce qui répondrait sans doute aux attentes des publics), dans quelles conditions et qui sera présent? « Si c’est pour perdre en qualité, parce qu’on auras mis simplement des emplois jeunes à l’accueil le dimanche, et qu’aucune médiation ni aucune action culturelle ne seront proposées, je ne vois pas l’intérêt. » (Eloïse Guénégès, de l’association Bibliothèques en Seine-Saint-Denis).

Ensuite se pose la question de la pérennité du projet. Cinq années de subventions… et après? Les collectivités pourront-elles suivre les nouveaux coûts générés par l’extension des horaires d’ouverture?  A cela, les plus optimistes (ou opportunistes) répondent que les cinq années doivent justement servir aux collectivités à se préparer. Ces cinq années sont un cadeau fait pour pouvoir changer, transformer les habitudes pour innover et répondre d’autant mieux aux attentes des publics.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s