Rendez-vous en Irlande

Ruinée et brisée par Rafael Cavaliere, homme d’affaires aussi séduisant que glacial, Aleth, qui n’a plus rien à perdre, décide de quitter Londres pour l’Irlande. Là-bas, sur la terre de ses ancêtres, où elle vient d’hériter d’un cottage, elle espère bien se faire une autre vie, heureuse et libre, au cœur de la nature, en élevant des chevaux. Mais alors qu’elle s’imagine échapper ainsi à son ennemi, une mauvaise surprise l’attend sur place : en effet, elle découvre que le riche propriétaire du manoir voisin, et de l’immense domaine qui l’entoure, n’est autre que Rafael Cavaliere lui-même. Un coup du sort qui s’accompagne d’une révélation bien pire encore : car Cavaliere lui apprend qu’elle est liée à lui par une lourde dette, contractée quelques années plus tôt par un aïeul. Et que, si elle veut s’en affranchir, il ne lui laisse pas d’autre choix que de l’associer — lui, Cavaliere, cet homme qu’elle déteste plus que tout au monde — à l’élevage de chevaux sur lequel elle comptait pour prendre un nouveau départ. Cela, jusqu’à ce qu’elle lui ait remboursé jusqu’au dernier cent…


Mon avis :

J’avais enchaîné quelques lectures un peu dures dans le sujet traité et baignant trop dans la science fiction. J’avais envie d’une lecture simple, sans trop besoin de réfléchir et qui se lise facilement. Alors au détour d’une boite à livre, voilà pas que je tombe sur ce roman en bon état. Alors hop, en voiture pour l’Irlande ! 

couv38949490

Aleth (c’est quoi ce prénom sérieux !) n’a plus rien qui la retient chez elle. Ni sa mère au caractère bien trempé, ni son ex-fiancé qui n’a décidément rien compris au femme, ni même son travail puisqu’elle vient de le perdre par le fait de Rafael Cavaliere. Ayant hérité d’un cottage avec écurie en Irlande, elle décide de quitter Londres pour reprendre un nouveau départ. Mais c’était sans compter sur son passé et sur Cavaliere qui semble vouloir décidément s’inviter dans sa vie sans son autorisation. 

Depuis que je lis Rose Morvan, je commence à savoir pourquoi lire des romances et à les apprécier. Quand celles-ci sont bien écrites ! Et Rendez-vous en Irlande en fait partie. Contrairement à ce que j’ai eu peur, ce n’est pas une romance à l’eau de rose dans laquelle Steve attend Sindy sur sa grosse Ferrari rouge….

Non ! Là, on suit Aleth (je ne me fais vraiment pas à ce prénom…) une femme mignonne bien que n’appartenant pas aux canons de la beauté, sûr de vouloir changer de vie sans savoir comment. Elle entreprend de s’installer et de faire rayonner une pension pour chevaux comme l’avait fait son aïeul. Mais elle va vite déchanter en se frottant à son voisin, Rafael Cavaliere. Malgré un accord entre eux, une romance va vite naître entre ces deux-là. Mais si elle reste indécise sur ce qu’elle souhaite vraiment, Rafael lui ne veut tout bonnement pas s’engager. Le lecteur va ainsi assister à une étonnante partie du chat et la souris, parfois marrante, entre ces deux protagonistes aux caractères totalement différents, mais pour tant ô combien complémentaires.

Ce roman aurait pu s’arrêter là. Cependant, l’auteure propose une intrigue supplémentaire en fil conducteur qui va presque s’apparenter à une véritable enquête, quasi-policière sur un drame familiale. Qui sont vraiment Rafael Cavaliere et Aleth Carmichael ? 


L’écriture est ultra accessible à tous. Les descriptions présentes sont peu nombreuses mais assez intenses pour nous faire voyager aux pays des lutins. Si je ne me suis pas ennuyé un seul instant du roman, j’avais néanmoins envie de lancer un grand seau d’eau froide à Aleth. D’une part, pour son prénom, d’autre part par son envie irrépréhensible de ne jamais savoir ce qu’elle veut.

 

Retrouvez Rendez-vous en Irlande ici

Auteur de plus de 60 romans, parus aux Editions Harlequin, Lynne Graham est une des grandes voix de la romance contemporaine. Née en Irlande du Nord, elle n’a jamais quitté sa terre natale, où elle puise son inspiration. La maison entourée de bois dans laquelle elle vit, lui apporte l’intimité et la sérénité dont elle a besoin pour écrire et, les jours de beau temps, elle aime se ressourcer en s’occupant de son magnifique jardin. Grande lectrice de romances depuis l’adolescence, elle a écrit son premier roman à l’âge de 15 ans. Mais ce n’est que des années plus tard, après la naissance de son premier enfant, qu’elle s’est vraiment consacrée à l’écriture. Et malgré un succès qui ne s’est jamais démenti depuis, le bonheur qu’elle éprouve lorsqu’elle aperçoit un de ses livres en librairie est intact.

Rendez-vous en Irlande, Lynne Graham, Harlequin, 2005 (285 pages)

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s